Pascal Cordier – Essor
Pascal Cordier
Directeur Général
Essor

Notre système informatique est en sécurité 24h/24h grâce à BUREO

DEPUIS 3 ANS, PASCAL CORDIER A FAIT LE CHOIX DE BUREO POUR L’ESSOR, DE MUTER SON SYSTÈME INFORMATIQUE VERS LE CLOUD COMPUTING.

Pourquoi avoir fait le choix d’externaliser votre système d’information ?
La sécurisation de notre système d’information était notre motivation première. Nos serveurs se trouvaient au siège social à Neuilly, proche du bord de Seine, dans une zone potentiellement inondable en cas de crue importante.

Vous dirigez une association de l’Économie Sociale et Solidaire, qui emploie 1 200 salariés répartis sur 54 sites en France. Quelle était la situation informatique avant votre passage au cloud ?
Nous avions une architecture informatique basée sur une centralisation des serveurs et un système de sauvegarde externalisé. Chacun de nos sites était en lien via un réseau internet dédié. Pour autant, nous n’avions pas d’harmonisation des matériels et des logiciels bureautiques.

Aujourd’hui, deux ans après avoir fait le choix de Bureo, quel est le bilan ?
Nous sommes satisfaits de la souplesse du déploiement et la simplicité de mise en œuvre pour les utilisateurs finaux. Le bémol serait la lenteur lorsque la connexion internet est mauvaise. Nous voyons donc positivement le projet d’ADMI de maîtriser cet aspect à terme en devenant fournisseur d’accès internet.

Généralement les pratiques de gestion dans votre secteur sont plus tournées vers les budgets d’investissement que les frais de fonctionnement. Comment avez-vous transformé ce modèle pour passer aux abonnements mensuels plutôt qu’aux achats de matériel ?
Le fait de pouvoir étaler dans le temps notre déploiement nous permet de faire coïncider une augmentation des frais de fonctionnement et une baisse de notre budget d’investissement puisque nous supprimions nos besoins d’achat de matériel informatique

L’intérêt du passage à Bureo fut également celui d’avoir un interlocuteur unique et une politique informatique digne d’une ETI. Votre ressenti sur cela ?
C’est un plus indéniable puisque nous avons démarré notre collaboration par une définition de nos attentes et un audit général. Cela permet à ADMI d’avoir une vision globale de notre situation et de nos contraintes pour élaborer ses propositions techniques.

Par rapport aux évènements récents de cyberattaques, pourriez-vous dire que vous êtes plus en sécurité dans Bureo ?
Oui car la sécurisation du système est sous le contrôle de spécialistes 24h/24h. Nous ne pourrions pas nous offrir ces garanties en interne. De plus, nous avons eu un virus informatique et avons pu tester la qualité de la remise en activité dans des délais très brefs sans perte de nos données.

+